La chaude Marion nous revient avec une vidéo porno personnelle dont le commentaire a de quoi choquer la libertine féministe que je suis. Le mot employé par le club échangiste où se situe la scène s’apparente, après quelques recherches, au terme français d’abattage. Alors, certes, le gangbang que va vivre notre amatrice ne se différencie pas de ses pratiques habituelles. Mais tout de même, il y a des références qui écorchent un peu les oreilles.

téléchargez la vidéo intégrale

L’abattage : une pratique cruelle

J’ai cru comprendre que l mot allemand utilisé par ce club échangiste correspond peu ou prou à la pratique de l’abattage, qui avait cours dans certaines maisons closes de Paris au début du XXème siècle. Cela consistait à offrir une prostituée débutante – ou une prostituée qui avait fauté – à la concupiscence égoïste de dizaines, voire de centaines d’hommes, à la chaîne.

Qu’on me comprenne bien : il ne s’agit pas aujourd’hui de condamner la pratique libertine qu’on nomme ainsi. Mais la référence à l’abattage me semble particulièrement dégueulasse. Car si Marion baise avec tout le club libertin, c’est bien par plaisir, ce qui n’était évidemment pas le cas de la pauvrette qui subissait le même sort à l’époque.

Les mots du libertinage

Je me permets de dire ça car j’ai effectivement vu ce thème, « abattage », à l’affiche de l’un de mes clubs libertins préférés, en France. Il faut bien entendre ce qui se joue dans le fantasme féminin de la prostitution ou du viol : il ne s’agit en aucun cas de revivre les souffrances subies par des femmes. Il faut y voir quelque chose mais de cathartique. Il faut comprendre la difficulté pour les femmes occidentales d’envisager sereinement une sexualité libre. Dès lors, les références à l’abattage, ou à la tournante, ont quelque chose de « libérateur ».

Mais enfin, tout de même : ne pourrait-on pas définitivement tourner le dos à ses références glauques et violentes ? D’ailleurs, messieurs, ne vous y trompez pas : le respect reste de mise dans tout gangbang, quelque soit la terminologie employée.

Tournante, abattage et autres joyeusetés du genre

Ainsi, l’emploi des mots « tournante », « salope » ou désormais « abattage » renvoie à ce que les sociologues nomment l’inversion du stigmate. Chez les gays, on peut se traiter de pédés. Dans la communauté afro-américaine, on emploie le mot « nigger ». On peut ainsi multiplier les exemples. Mais attention, car il ne s’agit pas d’une autorisation donnée aux personnes non concernées de faire de même.

http://www.videoslibertines.fr/wp-content/uploads/2019/09/372-abattage-club-echangiste.jpghttp://www.videoslibertines.fr/wp-content/uploads/2019/09/372-abattage-club-echangiste-150x150.jpgMarion la salopesextapes amatricesAllemagne,bukkake,candaulisme,clubs échangistes,gangbang
La chaude Marion nous revient avec une vidéo porno personnelle dont le commentaire a de quoi choquer la libertine féministe que je suis. Le mot employé par le club échangiste où se situe la scène s'apparente, après quelques recherches, au terme français d'abattage. Alors, certes, le gangbang que va...