Première contribution de Coquinette à notre site, cette sextape a été tournée par le mari de cette libertine dans un coin à voyeurs de région parisienne. On y voit cette amatrice de cruising, de dogging et de gangbang sucer puis se faire prendre par une foule d’hommes inconnus, ravis de voir une vraie femme dans cette clairière où, régulièrement, se retrouvent couples exhibitionnistes, hommes hétéros et homos.

téléchargez la vidéo intégrale

Qu’est-ce qu’un coin à voyeurs ?

Dans le milieu libertin, le terme « coin à voyeurs » désigne une multitude d’endroits. Il s’agit de parcs, de clairières, de parkings ou encore de plages, connus de tous pour abriter une vie libertine intense. En général, le coin à voyeurs hétéro se confond avec le coin gay. Pour en trouver dans votre région, fiez-vous à la rumeur publique. Un endroit désigné par elle comme « coin à pédés » est souvent aussi un coin à voyeurs (hétéro).

On y trouve, en général pêle-mêle (et en fonction du hasard des rencontres), des gays, des hommes bisexuels, des voyeurs, des couples exhibitionnistes et des amatrices de dogging et de cruising. Si vous êtes homophobes, n’y allez pas ! Car, on l’aura compris, ces lieux isolés abritent toutes sortes de sexualité.

Dogging et cruising en région parisienne

En région parisienne, on compte plusieurs de ces lieux. Coquinette ne nous a pas dit où se trouvait précisément le coin à voyeurs de sa sextape. On peut citer néanmoins le Bois de Boulogne, où ces lieux sont nombreux. Mais aussi de nombreuses forêts de grande banlieue. Ou encore quelques terrains vagues.

On parle ici de lieux en extérieur, et pas des nombreux sexshops, cinémas pornos et autre lieux de débauche plus convenus. Le sexe dans un coin à voyeurs est clandestin. Et interdit par la loi.

Précautions à prendre en coin à voyeurs

Ainsi, nous ne saurions trop vous recommander de ne pas « consommer sur place ». D’abord, parce que l’exhibitionnisme est puni par la loi (jusqu’à deux ans de prison). Ensuite, parce qu’il est toujours possible de heurter la sensibilité de personnes non désireuses de vous voir. Enfin, parce que certains de ces lieux sont, tout de même, assez mal famés.