Caroline, amatrice française très libertine, est une habituée des gangbangs et des partouzes. Ce n’est pas un plan cul avec une douzaine de mec qui va lui faire peur/ Mais une défonce anale, ça lui plairait à la gourmande ? Réponse dans cette vidéo libertine tournée dans la Maison du Sexe.

Voir la vidéo

Les habituées des gangbangs

Il existe plusieurs catégories de libertines pratiquant le gangbang. Classiquement, deux catégories émergent : les occasionnelles et les habituées. Les premières sont le plus souvent échangistes et triolistes. Dans un premier cas, e sont les circonstances qui les amènent à la pluralité masculine. On ne trouve pas de couple excitant. Ou aucun mec ne plaît en particulier. Dans un second cas, c’est une expérience à tenter au moins une fois.

Pour les habituées, c’est différent. Il arrive de croiser une libertine qui ne pratique que le gangbang. Ici, pas d’échangisme, pas de bisexualité féminine. Madame est amatrice de pluralité masculine, un point c’est tout. Et certaines de ces gourmandes pratiquent près d’une fois par semaine !

Défonce anale en milieu libertin

La plus impressionnante de ces passionnées de gangbang, je l’ai croisée dans un club échangiste de ma région. Non seulement elle pratiquait la pluralité masculine et le bukkake, mais elle était aussi une vraie amatrice de défonce anale. C’est bien simple : son mari sélectionnait les membres les plus vigoureux pour la sodomiser.

Quelle ne fut pas ma surprise quand j’ai compris ce jeu. Car, de fait, la défonce anale n’est pas chose courante chez les libertines. En tout cas pas dans le cadre des clubs. Et encore moins pendant les gangbangs. Imaginez, plus de deux heures de défonce anale. Il faut quand même être sacrément endurante !