Ce soir, le thème de la fête BDSM dans notre club sadomaso tient en la domination féminine de Joseline par une maîtresse particulièrement perverse : Aiden Starr. Les couples sont venus nombreux assister à la séance, pendant laquelle notre amatrice va commencer à recevoir une volée de coups de martinet. L’ambiance monte. Et la domina offre sa soumise aux hommes et aux femmes qui le souhaitent.

téléchargez la vidéo intégrale

La domination féminine dans le milieu BDSM

Certains voient le milieu sadomaso comme un milieu macho où un homme domine une femme. Ils se trompent lourdement. En effet, dans le milieu SM, c’est la domination féminine qui se trouve être majoritaire. Ce qui ne veut pas dire pour autant qu’il existe plus de soumis que de soumises. Je m’explique : il existe des dominatrices spécialisées dans le dressage d’esclaves mâles, d’autres expertes en domination de femmes, et enfin celles qui s’occupent des deux.

vidéos club sadomasochiste

En règle générale, la domination par des femmes s’avère moins sexe et moins vanille que celle exercée par des hommes. On pourrait croire ces messieurs plus brutaux. Il n’en est rien. Les dominas montrent ainsi plus d’imagination, en général, et plus de cruauté dans les traitements qu’elles infligent.

Les dominas lesbiennes

On trouve ainsi dans le milieu BDSM de nombreuses dominatrices lesbiennes ou bisexuelles. Les soumises, quant à elles, n’apprécient pas forcément spécialement les femmes. Certaines sont même strictement hétérosexuelles. Mais sans doute ont-elles plus confiance dans une domination féminine que masculine.

Le sadomasochisme redistribue ainsi régulièrement les cartes de la sexualité. La domination d’un homme par une femme aboutit souvent à des pratiques a priori réservés aux homosexuels : sodomie avec gode-ceinture, féminisation ou encore prêt de l’esclave mâle à un gay actif.

Domination hard en club

Voilà tout l’intérêt d’un club BDSM ouvert aux différentes sexualités. Si le SM s’adapte très bien aux relations strictement en couple, la pluralité permet de varier les plaisirs. Ici, une domination lesbienne peut s’allier les services d’un dominateur homme (à condition que la soumise soit bi).

Multiplier le nombre des convives, et les possibilités s’accroîtront de manière exponentielle.

http://www.videoslibertines.fr/wp-content/uploads/2019/10/45005-domination-lesbienne.jpghttp://www.videoslibertines.fr/wp-content/uploads/2019/10/45005-domination-lesbienne-150x150.jpgKink BDSMvidéos de promotionbisexualité féminine,clubs échangistes,Etats-Unis,partouze,sadomaso
Ce soir, le thème de la fête BDSM dans notre club sadomaso tient en la domination féminine de Joseline par une maîtresse particulièrement perverse : Aiden Starr. Les couples sont venus nombreux assister à la séance, pendant laquelle notre amatrice va commencer à recevoir une volée de coups de...