L’ami Max a emmené deux libertines de deux régions différentes de France dans un club libertin. Objectif de la soirée pour Safia et Elodie : un double bukkake. Avec pas moins de 70 mecs, recrutés par Max. Qui, après avoir envoyé les deux amatrices sous la douche, leur a confié sa bite. On a beau être hardeur, on n’en pas plus plus de bois.

téléchargez la vidéo intégrale

Pluralité masculine partagée en club libertin

C’est une chose entendue. A priori, un gangbang est une partouze entre une libertine et plusieurs hommes libertins. Il en va de même pour une douche de sperme. Alors qu’en est-il d’un gangbang à plusieurs femmes ? Ou, comme ici, d’un double bukkake ? Le charme de la pluralité masculine (ou plus rarement, de la pluralité féminine) réside dans l’asymétrie.

Dans ce reportage porno, par exemple, le rapport est de 1/35. Deux libertines seulement pour 70 hommes, imaginez un peu ! Plutôt que d’une partouze au sens strict du terme, on parlera d’un gangbang à deux. Ou, dans ce cas précis, d’un double bukkake.

Et ceci n’est pas rare, particulièrement en club échangiste ou en sauna libertin. L’événement peut être prévu comme tel. Ou, plus souvent, s’improvise selon les circonstances. Imaginez une soirée gangbang en club libertin. Avec deux libertines qui se montrent particulièrement gourmandes.

Elles sympathisent entre elles. Voire même, se montrent bisexuelles. Pourquoi, dès lors, ne pas partager un gangbang ? Ou un double bukkake ?

La douche de sperme dans le milieu libertin

Ceci étant, amatrice de gangbang ne veut pas forcément dire amatrice de douche de sperme. Et inversement. Une libertine gourmande peut adorer la pluralité masculine et détester l’éjaculation faciale ou corporelle. D’un autre côté, une amatrice d’éjacs à profusion peut se contenter de branler ou de sucer ses partenaires. Voire même de juste s’exhiber devant eux, pendant qu’ils se branlent.

Ainsi, la pratique de la douche de sperme – et a fortiori du double bukkake avec deux libertines – reste relativement rare dans le milieu libertin, surtout en club. Elle est plus fréquente dans le contexte du dogging. Là encore, on ne le répétera jamais assez, c’est aux hommes célibataires de comprendre les envies de la libertine. Et du coupe libertin.