On retrouve Susi, grande habituée des lieux échangistes en tout genre, dans un club libertin. Cette fois, la libertine allemande y est offerte comme esclave sexuelle à plusieurs couples coquins. Bien entendu, tout cela reste relativement soft. Mais notre amatrice est tout de même attachée solidement. Hommes et femmes viennent « l’utiliser ». Les couples échangistes jouent avec son corps et la coquine a bien du mal à dissimuler son plaisir.

téléchargez la vidéo intégrale

Devenir esclave sexuelle soft

Quand on demande à des libertins et des libertines quel serait leur premier fantasme à réaliser, les réponses divergent selon le sexe de la personne interrogée. Pourtant, l’une d’elles figure toujours dans les premières place du palmarès, pour les hommes comme pour les femmes. En effet, l’idée de devenir, pour un moment, un ou une esclave sexuel(le) retient l’attention de nombreux adeptes du libertinage.

Pour autant, les libertins et libertines de France ne sont pas tous sadomasochistes. Quand on parle ici d’esclavage sexuel, on parle surtout d’une vision soft de la chose. Ici, il n’existe pas de dimension de douleur ni d’humiliation. En fait, être l’esclave érotique d’un groupe signifie en devenir le centre. Il s’agit bien d’assouvir un besoin ou une envie d’être désiré(e).

Sadomasochisme soft en club échangiste

On comprend mieux pourquoi tous les clubs libertins – ou presque – font figurer au rang de leurs attractions tout l’appareillage et l’imagerie BDSM. Rares sont les établissements échangistes qui ne comptent pas au moins une croix de Saint-André. En ce cas, il s’agit pour du libertinage vanille de mimer les jeux du SM.

Le SM soft consiste alors bien à faire de la soumise ou du soumis le centre de toutes les attentions. Messieurs : imaginez-vous attaché et utilisé, sans violences, par un groupe de femmes. Vous voyez maintenant où je veux en venir ?

Esclave sexuelle hard

Néanmoins, il arrive, dans le milieu libertin, qu’une femme se retrouve offerte comme esclave à tous et toutes dans une approche hard des choses. En général, cette pratique relève souvent du candaulisme. Et, le plus souvent, elle aboutit à un gangbang. Madame joue alors le rôle de la salope de monsieur, qui l’offre aux autres hommes.

Mais attention : qui dit hard ne dit pas sans respect. Là aussi, il s’agit d’un jeu, juste plus poussé que dans cette vidéo. Il appartient à chacun de situer les limites qui prévalent à ce moment érotique. Dans le BDSM vanille ou radical, soft ou hard, on ne parle que de mises en scène.

http://www.videoslibertines.fr/wp-content/uploads/2019/10/33948-esclave-sexuelle.jpghttp://www.videoslibertines.fr/wp-content/uploads/2019/10/33948-esclave-sexuelle-150x150.jpgTAC Amateurssextapes amatricesAllemagne,bisexualité féminine,clubs échangistes,échangisme,partouze,sadomaso
On retrouve Susi, grande habituée des lieux échangistes en tout genre, dans un club libertin. Cette fois, la libertine allemande y est offerte comme esclave sexuelle à plusieurs couples coquins. Bien entendu, tout cela reste relativement soft. Mais notre amatrice est tout de même attachée solidement. Hommes et femmes...