Pour cette vidéo porno amatrice de gang-bang, ce n’est pas une, mais deux couguars libertines qui ont tenu à participer. Les deux cochonnes se sont d’abord chauffées entre elles. Puis l’une va repartir dans une pièce pour se faire partouzer par deux gaillards. Quand l’autre reste là, aux prises avec trois queutards bien décidés à la faire jouir, par tous les moyens.

Voir la vidéo

Les couguars et le gang-bang

Si les choses s’avèrent toujours plus compliquées, dès lors qu’on parle de libertinage, qu’elles n’y paraissent, la pluralité masculine sous toutes ses formes demeure plus prisée par les femmes mûres que par les jeunes libertines. Une raison explique cet état de fait. En effet, les libertines matures affichent souvent plus d’expériences que leurs cadettes. On ne s’étonnera pas, dès lors, de les voir pratiquer des choses plus radicales.

Toutefois, on aurait tort de penser que le gang-bang reste réservé aux seuls couguars. D’une part, les femmes d’un certain âge s’inscrivant dans la catégorie des « gourmandes » ne recherchent pas toutes, loin s’en faut, des hommes plus jeunes qu’elles. D’autre part, je l’ai dit, il n’est pas si rare de rencontrer de jeunes coquines amatrices de pluralité.

Les couguars et le libertinage

On a déjà posé ici la question de l’âge et du libertinage. Cela va, pour paraphraser le slogan d’un magazine bien connu, de 18 à 78 ans (et plus !). Pour autant, trouve t-on tant de couguars libertins que cela ? Pas vraiment : en fait, le milieu du libertinage compte de fait pas mal de couples d’un certain âge. Mais, contrairement à ce que pensent certains péteux qui se la jouent un peu en club échangiste, ceux-ci ne recherchent pas spécifiquement des partenaires plus jeunes qu’eux.

Exit donc, le mythe des couguars libertines, qui fréquentent saunas libertins et discothèques échangiste en quête de chaire fraîche. En fait, cette catégorie d’âge se divise, schématiquement, en deux catégories. Il y a les couples matures qui ne coquinent qu’avec des personnes de leur âge. Et il y a celles et ceux qui restent ouverts aux plus jeunes. Mais de là à parler de couguars…

Gangbang, gang-bang ou gang bang ?

Vous aurez noté – je connais votre sagacité – que la partouze qui met en scène une libertine et plusieurs hommes prend des orthographes différentes. Ainsi, on parle soit de gangbang, soit de gang bang ou encore, comme dans cette vidéo, de gang-bang. Qu’on se rassure : on parle exactement de la même chose.