C’est en compagnie de Brigitte, une libertine parisienne de la quarantaine, que nous sommes partis, en pleine après-midi, vers le Cupidon, un club libertin du 1er arrondissement. Sur place attendaient plusieurs hommes, impatients de faire la connaissance de notre amatrice. S’en est suivi un gangbang assez hardcore, à la limite du BDSM, durant lequel notre MILF parisienne a dit s’être éclatée.

téléchargez la vidéo intégrale

BDSM et clubs libertins

C’est plus de la décoration que de vrais accessoires sexuels. Toujours est-il que les clubs échangistes et libertins français sont, pour la plupart, équipés « d’attractions » BDSM. La plus célèbre d’entre eux, on la voit sur cette vidéo, étant la croix de Saint-André, cet étrange instrument en X sur le quel on peut attacher un soumis ou une soumise.

Mais qu’on ne s’y trompe pas. Dans la majorité des cas, ces équipement BDSM ne sont là que pour donner le ton. Au mieux pour permettre quelques jeux sans guère de conséquence. Dans les cas les plus rares, les attractions sadomasochistes sont effectivement utilisées lors de soirée à thèmes.

Le Cupidon à Paris

C’est sans l’un de nos clubs libertins préférés, à Paris en tout cas. A échelle humaine, conviviale, la rencontre sexe y est facile. Et si les gourmandes, amatrices de gangbang (BDSM ou non !) y sont souvent présentes, les affinités échangistes peuvent s’y créer sans la moindre difficulté.

Le Cupidon, club libertin dans le 1er arrondissement
3 rue Villedo, à Paris
tout savoir sur cet établissement (à venir)

http://www.videoslibertines.fr/wp-content/uploads/2017/09/gangbang-BDSM-Cupidon.jpghttp://www.videoslibertines.fr/wp-content/uploads/2017/09/gangbang-BDSM-Cupidon-150x150.jpgJacquie & Michelreportages libertinsclubs échangistes,France,gangbang,Ile-de-France,sadomaso
C'est en compagnie de Brigitte, une libertine parisienne de la quarantaine, que nous sommes partis, en pleine après-midi, vers le Cupidon, un club libertin du 1er arrondissement. Sur place attendaient plusieurs hommes, impatients de faire la connaissance de notre amatrice. S'en est suivi un gangbang assez hardcore, à la...