Elle s’appelle Lara Saint, c’est une libertine mature américaine, recrutée par un club échangiste pour faire la promotion de ses soirées gangbang. Un club libertin où on danse le rap. Et où la clientèle masculine, essentiellement constituée de blacks, attire une cohorte d’amatrices de partouzes « interraciales ». Le gangbang de notre libertine mature va se dérouler en après-midi, dans le fameux club.

Libertine mature pour gangbang

C’est un fait avéré que, parmi les amatrices de gangbang qu’on croise en club échangiste ou en sauna libertin, il n’est pas rare de voir des femmes d’un certain âge. Mais attention : contrairement à ce que raconte la rumeur publique, nul besoin d’être une libertine mature pour s’adonner au gangbang amateur.

Même s’il est vrai que la libertine mature est l’archétype de l’amatrice de gangbang dans le milieu libertin, elle n’est que majoritaire. Il existe des demoiselles amatrices de pluralité masculine. Et même si l’expérience conduit les gourmandes vers de plus en plus d’hommes à la fois, les vieilles coquines ne sont pas les seuls à apprécier les partouzes avec plusieurs bites à leur disposition.

Le fantasme interracial des libertines

Par ailleurs, notre libertine mature du jour a accepté de figurer dans cette vidéo porno dans le seul but de réaliser un fantasme. Un gangbang oui, mais avec des hommes blacks. On a déjà parlé ici de ce tropisme libertin de femmes blanches envers des hommes blacks. Celui-ci reste très présent dans le milieu échangiste. Mais il l’est surtout parmi les amatrices de pluralité masculine.

Ceci étant, mesdames, finissez-en avec les clichés sur les blacks TTBM et virils. Forcément virils. Le racisme à l’envers reste du racisme. Il existe des hommes noirs très doux. Il en existe aussi de très mal montés. A son âge, notre libertine mature aurait du le savoir ! De quoi démolir un deuxième cliché : maturité ne veut pas forcément dire expérience.