Sybille, une libertine de Narbonne bien connue des amateurs de vidéos de libertinage, a toujours envie d’expérimenter de nouvelles choses en matière de sexe. Nous lui avons donc organisé un gangbang sadomaso. La scène se passe chez un maître BDSM expérimenté, quelque part en France. Et notre amatrice va y découvrir des plaisirs insoupçonnés

téléchargez la vidéo intégrale

Gangbang et sadomasochisme

Il est capital de ne pas s’y tromper. Le gangbang n’est pas, a priori, une pratique sadomasochiste. Bien entendu, la pluralité masculine est d’abord consensuelle. Le BDSM aussi, me direz-vous à juste titre. Mais, sauf preuve du contraire, la partouze entre une femme et plusieurs hommes est basée sur l’égalité entre l’une et les autres. Voilà qui est dit. Et qui méritait d’être affirmé haut et fort.

Le gangbang sadomaso peut existe dans deux cas précis. Le premier, c’est quand, dans un couple candauliste, madame est la dominatrice. Le côté sadomaso réside dans le fait que monsieur assiste au gangbang de sa femme. Elle baise avec d’autres hommes. ET lui, soumis, ne peut que la regarder faire.

Le gangbang sadomaso tel qu’il est dans cette vidéo, c’est autre chose. Là, la femme est soumise aux hommes. Il peut exister dans une partouze HHHHF classique un aspect SM. Madame est la « salope » de ces messieurs. Ceci étant, ça ne constitue en rien une règle générale. Par contre, pour un gangbang sadomaso à proprement parler, l’aspect SM de la partouze se doit d’être explicite.

Le gangbang sadomaso en milieu libertin

Car oui, on trouve dans le milieu libertin, aussi bien en club qu’en privé, des couples et des libertines en quête de gangbang sadomaso. En général, on les trouve surtout dans les soirées BDSM et sur les sites de rencontres spécialisés.

Il arrive toutefois que ces amatrices de pluralité masculine à la mode BDSM se rencontrent dans des soirées libertines classiques. En ce cas, faites tout de même attention : sadomasochisme ne signifie pas « sans limite ». Et il vous appartient de comprendre ce que la soumise autorise. Et ce qu’elle n’autorise pas.