Elle est libertine, mais totalement novice en matière de sadomasochisme. D’où l’idée de lui proposer une initiation BDSM. Qui sera bien entendu assurée par deux queutards réputés pour leur passion pour le sexe trash. Mademoiselle est prête ? L’initiation BDSM peut commencer. Attention, cette vidéo gratuite présente des scènes susceptibles de choquer. Sévèrement !

Voir la vidéo

Initiation BDSM en milieu libertin

Comme j’ai déjà eu l’occasion de l’expliquer plusieurs fois ici, l’univers sadomaso et l’univers libertin forment deux mondes séparés, bien que parfois concomitants. En d’autres termes, le milieu échangiste et libertin n’est pas l’idéal pour une initiation BDSM pure et dure. En revanche, si c’est de sexe SM dont il s’agit, il est possible de le découvrir dans le milieu échangiste classique.

D’abord, dans les clubs et saunas libertins. En effet, certains d’entre eux proposent plus ou moins régulièrement des soirées à thèmes. Et parmi ces thèmes, le fétichisme et le sadomaso. Parfait pour une initiation BDSM dans les règles de l’art. Ici, on mêle facilement sexe et sadomasochisme. Les puristes trouveront à redire, mais si c’est ce que vous cherchez, c’est de cela dont il s’agit.

Mais attention, pour trouver une initiation BDSM, tout dépend de qui vous êtes. Et de ce que vous cherchez. En cette matière, il y a deux échelles. Si vous êtes une femme, ce sera plus facile que si vous êtes un homme. Et si vous vous destinez à être soumis ou soumise, on vous proposera plus facilement une initiation BDSM que si vous vous sentez dominateur et dominatrice.

Les clubs BDSM et libertins

L’autre lieu typique pour expérimenter le SM, ce sont les clubs spécialisés. Et là, il y a deux écoles. Le club strictement BDSM, comme Cris & Chuchotements, à Paris, ou le Vera’s Club, près de La Rochelle.

Dans un style plus proche de l’esprit libertin, préférez le Clair Obscur, au Cap d’Agde. Mais, quoi qu’il en soit, pensez à vous fixer vos limites. Et à les faire partager à vos initiateurs.