Amélie et son mari s’apprêtent à réaliser le fantasme de (presque) tous les couples échangistes, dont la dame est bisexuelle. Ils vont baiser en trio avec Tania, une libertine célibataire qui, si elle n’est pas gouine (d’après elle) adore bouffer une chatte en se faisant limer le cul.

Voir la vidéo

La femme célibataire dans le milieu libertin

Pendant un séjour au Cap d’Agde, avec mon homme, nous avons fait une étrange rencontre. Nous dînions alors dans un restaurant du quartier naturiste, quand le serveur a installé à côté de nous deux jeunes femmes, très belles au demeurant. Elles ont engagé la conversation. Elles voulaient tout savoir de notre échangisme. Puis les deux petites nanas, manifestement pas libertines, nous ont demandé où sortir le soir.

En fait, leur question portait sur la libertine célibataire. Il nous fallait les rassurer. Tout club échangiste digne de ce nom accueille gratuitement une libertine célibataire. Et si « elles n’avaient rien à échanger », selon leurs propres mots, elles n’avaient que l’embarras du choix. D’autant plus qu’elles semblaient bien décidées à coquiner.

Je réserve la suite de cette histoire pour plus tard. Tout ça pour dire que la libertine célibataire, si elle représente une figure rare du milieu du libertinage, est une reine pour les couples comme pour les clubs libertins en tout genre.

Quelques conseils à libertine célibataire

Madame, vous êtes seule, et vous souhaitez tenter l’expérience du libertinage ? Soyez la bienvenue ! Vous trouverez toutes les portes ouvertes, c’est certain. Ceci étant dit, il faudra tout de même prendre quelques précautions. Que vous sortiez en club ou sauna, ou que vous préfériez le libertinage privé, soyez tout de même un peu prudente.

En club, le problème se pose au retour. Un amant éconduit, un pervers, pourrait vous suivre jusqu’à votre domicile. Si vous êtes véhiculée, demandez à la direction de vous faire amener votre voiture jusqu’à la porte de l’établissement. Si vous êtes en taxi, demandez à ce qu’on vous en appelle un. Le libertinage n’est pas le milieu de tarés que certains croient, mais il attire parfois quelques spécimens inquiétants.

S’agissant du libertinage privé, les mêmes conseils s’appliquent à la libertine célibataire qu’à qui que ce soit. Il ne faut, par exemple, jamais se rendre à un rendez-vous sans être sûr d’y trouver qui l’on croit. Un contact téléphonique préalable, dans le cas d’un couple, avec madame, s’avère indispensable.

Dans le cas particulier du gangbang, je ne saurais trop conseiller à la libertine célibataire de s’assurer du concours d’une personne de confiance, homme ou femme, susceptible de vérifier le bon déroulement des opérations.