Si Dee propose régulièrement à des libertines débutantes un 1er gangbang, certaines font parfois un peu les timides. Ainsi de Robyn qui, attirée par la pluralité masculine, va lui faire une demande un peu particulière. Cette amatrice va demander qu’on lui organise une douche de sperme. Une première fois en bukkake sans pipe ni pénétration.

téléchargez la vidéo intégrale

Gangbang, bukkake et douche de sperme

Il convient alors de faire le distinguo entre plusieurs termes employés régulièrement dans le milieu libertin. Ainsi que, d’ailleurs, dans le monde du porno. Quand on parle de gangbang, on parle d’une pluralité masculine où la pénétration est autorisé, y compris, dans certains cas, la sodomie. Cette pratique doit être distinguée du blowbang, où la libertine n’offre que sa bouche.

Pour bien comprendre de quoi il s’agit quand on parle de douche de sperme, il faut déconnecter ces pratiques libertines. En effet, une amatrice peut recevoir une douche de sperme (comme dans cette vidéo), sans pratiquer ni le gang-bang, ni le blowbang. A l’inverse, une libertine peut pratiquer le gangbang en refusant le bukkake. Ah oui : je n’ai pas encore précisé que douche de foutre (ou de sperme) était parfaitement synonyme de bukkake.

La douche de sperme simple dans le milieu libertin

Pour tout dire, j’ai très rarement assisté, en club échangiste comme ailleurs, à un bukkake qui n’était pas la conclusion d’un gangbang ou d’un blowbang. A une exception près : la Baie des Cochons au Cap d’Agde. En effet, il y arrive fréquemment qu’une femme offre son corps à une telle pratique alors même que les hommes ne sont pas autorisés à la toucher.

Dans les dunes de la plage naturiste, j’ai ainsi pu assister à la douche de sperme d’une jeune amatrice qui n’a même pas frôlé les bites de ces messieurs. Tout juste avaient-ils le droit de lui peloter un peu les seins et les fesses.