Retour à Grenoble. Pour la suite de notre reportage sur le libertinage et le milieu libertin dans la préfecture de l’Isère. Nous y rencontrons un nouveau couple habitué du sauna mixte Les Dunes. Là où nous avions tourné la première partie du documentaire. Cette fois, après une interview coquine, notre couple grenoblois nous offre une scène de sexe candauliste dans les coins-câlins du sauna.

téléchargez la vidéo intégrale

Candaulisme au sauna

A vrai dire, si ce n’avait été la présence du beau Josh, qui fait mouiller madame depuis un bon moment, ce couple de Grenoble n’était pas spécialement branché candaulisme. Et de fait, les couples libertins vont rarement en club ou en sauna pour pratiquer le candaulisme pur et dur. J’entends par là le candaulisme où monsieur se contente de regarder madame baiser avec un autre homme. Soit il s’agit de triolisme (monsieur participe). Soit le candaulisme se « noie » dans le gangbang. Dans ce cas, monsieur peut parfois rester observateur pour protéger sa femme.

Non, le lieu par excellence du candaulisme, c’est le domicile. C’est donc sur les sites internet de rencontres libertines que vous aurez les meilleures chances de croiser la route d’un couple candauliste. Par contre, si la participation de monsieur ne vous gêne pas, le sauna libertin, tel que Les Dunes de Grenoble, est le lieu idéal. Idem pour le gangbang. On a déjà dit ici à quel point les spas libertins étaient encore plus propices au sexe que les clubs échangistes.

Le libertinage à Grenoble

Quoi qu’il en soit, nous sommes revenus de Grenoble avec quelques bonnes adresses libertines. Parmi lesquelles, effectivement, quelques saunas mixtes. On connaît Les Dunes (voir la vidéo). On citera également le sauna Oxygène. Ou Le Rhodes. Deux établissements mixtes (gay et hétéro).

Côté clubs, c’est le Quai 10 qui tient le haut du pavé. L’établissement ne se trouve pas à Grenoble même, mais à Voiron.

Enfin, pour les rencontres libertines en plein-air, il faut se rendre à Saint-Egrève, où quelques rares couples exhibitionnistes se « produisent » plus ou moins régulièrement.