Ambre, une libertine de Lyon, est venue rejoindre notre équipe de partouzeurs sur Paris. L’objectif pour cette amatrice aux nichons siliconés et aux lèvres outrageusement pulpeuses est de se faire prendre en double-pénétration par deux bites dont les proportions seraient en comparaison des siennes. Bien entendu, on le trio HHF qui s’en suit à quelque chose d’un peu monstrueux. Mais reste cependant bien bandant.

téléchargez la vidéo intégrale

Libertines et seins siliconés

J’ai souvent eu l’occasion de dire ici qu’on ne reconnaît pas une libertine dans la rue. En effet, il n’y a pas de « type » de la femme fréquentant le milieu échangiste. C’est toute autre chose dès lors qu’on imagine celle-ci nue. En effet, la proportion des femmes ayant des seins siliconés augmente dès lors qu’on parle du monde du libertinage.

Attention, il me faut être précise : la majorité des libertines ne s’est pas fait refaire la poitrine. Mais il est vrai qu’une proportion plus importante que la moyenne a eu recours à la chirurgie esthétique au niveau des seins. De fait, dans une soirée échangiste avec plusieurs couples, il s’avère rare de ne pas tomber sur des nichons siliconés.

Lèvres opérées et autres artifices

Par contre, il n’en va pas de même pour les lèvres artificiellement pulpeuses, qui laissent deviner l’intervention de collagène, comme chez Ambre. Autant les seins siliconés représentent une minorité importante chez les femmes échangistes et libertines, autant je n’ai pas souvenir d’avoir croisé des lèvres artificielles, si vous me pardonnez l’expression.

En revanche, et c’est là que je parle de voir la femme nue, il existe bien un artifice qui représente la majorité des libertines. Je vous laisse deviner ? Loin de l’opération esthétique et des nibards siliconés, l’épilation intégrale du pubis réunit une large majorité de coquines.

On pourra également citer le tatouage. S’il est vrai que cette pratique se répand parmi toute la société, les libertines de France arborent très souvent ces « tatoos ». Ceci dit, je les vois nues et j’ai donc accès à une partie plus importante de leur peau.